D ou sort le mot christianisme

D'où sort le mot Christianisme ?

Déjà, lorsque nous parlons de la bible, de quelle BIBLE s’agit-il? : Celle selon Pierre, Paul, Jacques, qui ne possèdent pas de nom de famille?

La Bible qui prétend qu’Allah Le Très Haut, L’Infatigable serait fatigué le 7e jour, après avoir créé la Terre et les Cieux et tout ce qu’ils contiennent?


 

La Bible, qui prétend qu’Allah Le Tout Miséricordieux aurait un enfant ? Tout cela n’est que mensonges proférés par des menteurs égarés par des diables. Les bibles s’inscrivent comme les versions falsifiées de l’Évangile originel d’Allah L’Unique.

Mais alors, posons-nous la question : est-ce que le mot « christianisme » se trouve dans la Bible des chrétiens ?

La réponse est non, ce mot n’apparaît nulle part, en revanche le mot « Chrétien » existe bien. Ce mot se manifeste dans le Nouveau Testament. C’est à Antioche que les disciples reçurent pour la première fois le nom de chrétiens (Actes, XI, 26), certainement un surnom que leur attribuèrent les païens.

 

Ils les appelaient ainsi pour se moquer d’eux en disant qu’ils adoraient un humain Christ à la place d’un Créateur unique. « Christ » est la traduction de Khristôs en grec, qui lui-même se traduit par Messeeh ou Massiah en Hébreux. Par conséquent, ce n’est ni Jésus/Issa (‘alayhi Salam) ni Allah L’Unique qui les a nommés ainsi. Mais plutôt un certain Paul de Tarse (Nouveau Testament : les Actes des Apôtres [11, 26]) qui leur donne ce nom à partir de moqueries païennes.

Jésus/Issa (‘alayhi Salam) n’a jamais déclaré qu’il était un chrétien. Il n’a jamais dit à ses disciples qu’ils étaient eux-mêmes des chrétiens. Non, tous ceux qui suivirent Issa/Jésus (‘alayhi Salam) étaient condamnés à mort parce qu’ils étaient Muslim (adhésion et allégeance à l’ordre de l’Éternel Allah). Ils s’appelaient : les muslim, les frères, les disciples, les fidèles, les élus d’Allah.

Puis vint ce païen, grand chef de la mécréance de Constantin 1er, qui imposa l’objet de son adoration : la symbolique du soleil Horus, et inventa la Trinité.

Il a affiné sa religion (religion = désignation du culte des démons, doutes, incertitudes), notamment le culte de Sol Invictus, basé sur l’adoration du Soleil, et en inventa le  Christianisme.

Il y a toute la collection : le père, le fils et le Saint-Esprit, ou Le Saint Esprit, le fils, le père, ou Le père, le fils, le Saint Esprit. On a clairement un trouble de l'identiré là ! Il a aussi imposé le dimanche, Sunday, jour du Soleil se trouvant être le jour de la glorification du Diable Horus, pour culte du christianisme.

Et toutes les représentations de Jésus/Issa (‘alayhi Salam) et de Marie (‘alayhia Salam) sont en réalité des représentations égyptiennes des diables d’Horus et de sa mère Isis.

Constantin 1er inventa donc sa propre religion (religion = désignation du culte des démons, doutes, incertitudes) et à côté de cela, il a permis dans l’Empire une liberté considérable de croyance incroyables, et de culte d’égarés associateurs.

Malgré le fait qu’il n’était absolument pas « Chrétien », et dans sa quête pour promouvoir ses propres intérêts, il a affiné sa religion (religion = désignation du culte des démons, doutes, incertitudes), puis a rassemblé le conseil de Nicée.

Le Conseil de Nicée est une opération de marketing viral pour donner toute la crédibilité nécessaire à cette invention.

Le Concile de Nicée était le plus grand rassemblement de vendus, de corrompus, d’hypocrites, d’égarés, de chefs djihadistes de la mécréance de kouffars (ceu qui cachent la vérité).

Il avait réuni plus de trois cents membres du clergé de Rome, d’Asie Mineure, de Syrie, de Phénicie, de Palestine et d’Égypte. Lors de ce Concile, il a donc défini les bases de sa religion (religion = désignation du culte des démons, doutes, incertitudes), qu’il a lui-même inventée et imposée à tout le monde. Il a pu ainsi dominer ceux qui ont adhéré et prété allégeance à Allah l'Unique et qui honoraient les lois pures (ad-din) d'Allah, qui proclamaient  Jésus/Issa (‘alayhi Salam). Ils savaient qu'il était le Messie.


.

Alors, quel était le nom du culte des compagnons de Jésus/Issa (‘alayhi Salam) ?

C’est l’Islam bien sûr.

Une fois que tout sera accompli, un jour viendra où l’on pourra demander à Jésus/Issa (‘alayhi Salam), quelles étaient les lois (ad-din) que tu prêchais ?

De toute évidence, ça ne lui viendrait jamais à l’esprit de dire : « je prêche le christianisme » ! Non, il ne connaît même pas ce mot, il n’a jamais entendu parler du christianisme.

Il nous répondrait très certainement que ses lois (ad-din) sont d'honorer son contrat légal passé avec Son Ilah Son Responsable d'Evolution Le Seigneur de l’Univers Allah Le Très Haut l’Unique. 

Et le mot pour désigner cette définition en arabe est « muslim».


 

En vérité, ce qu’il y a à comprendre de la vie, c’est qu’il existe uniquement :

 

  • Un Seul Créateur
  • Un Seul Message
  • Une Seule allégeance à  Allah L’Unique
  • Une seule adhérence à Ses Lois, décrets et ordonnances (ad-Dîn)

Les lois Ad-dîn contiennent toutes les facettes de la rectitude, elles sont est à la fois, politique, spirituel, militaire, économique, social, juridique, éducatif, scientifique. C’est le mode de vie de l’individu tourné vers l'allégeance à Allah L’Unique à Ses Lois, et qui prend pour modèles Ses Messagers bien informés.

 

Tout le reste c’est de l’égarement. Les lois d’Abraham/Ibrâhîm (‘alayhi Salam) de Moïse/Moussa (‘alayhi Salam) de David/Daoud (‘alayhi Salam) de Salomon/Souleyman (‘alayhi Salam) de Jésus/Issa (‘alayhi Salam), de Muhammad, de tous les messagers étaient l’Islam.

 Ils étaient tous des Muslims

Nous sommes tous nés par Sa volonté et Sa Grande Miséricorde, nous n’avons aucun pouvoir sur notre naissance, notre forme humaine parfaite, nos maladies, nos accidents, nos épreuves, notre mort.

Et pourtant, l’Humain avec son libre arbitre qui lui a été donné dans la grande miséricorde d’Allah Son Créateur, est le plus grand et ardent des disputeurs.

Souvent, il met des coups de cutter dans le contrat légal,  il ne respecte pas et n’accomplit pas Ses ordres, et il parle gratuitement avec sa bouche, dans la splendeur de toute son ignorance et arrogance.

Il parle tant que c’est gratuit pour lui dans cette présente vie. Ha ! si seulement il savait que tous ses propos sont scrupuleusement notés ! Mais non, l’ignorant ne sait rien.

 
 

Et assurément, Nous avons déployé pour les gens, dans ce Coran, toutes sortes d’exemples. L’homme cependant, est de tous les êtres le plus grand disputeur.

Sourate 18 Al Kahf (La Caverne), verset 54.

Ô homme ! Qu’est-ce qui t’a trompé au sujet de ton Seigneur, le Noble, qui t’a créé, puis modelé et constitué harmonieusement ? Il t’a façonné dans la forme qu’Il a voulue.

Non ! … [Malgré tout] vous traitez la Rétribution de mensonge ; alors que veillent sur vous des gardiens, de Nobles Scribes, qui savent ce que vous faites.
sourate 82 Al-Infitar (La Rupture), versets 6 à 12.

 

 


L’Humain et ses blah blah blah… Il parle, il parle, il parle, il dit : «je suis athée, je suis agnostique, je suis juif, je suis Juif-athée, je suis franc-maçon, je suis humaniste, je suis laïc, je suis protestant, je suis sioniste, je suis catholique, je suis bouddhiste, je suis scientologue, je suis matérialiste, je suis wiccan, je ne suis rien du tout, je ne crois en rien, je crois aux extra-terrestres, les religions ça c’est l’opium du peuple, je suis mon propre créateur, ma propre lumière, je crois en moi».

 

Bientôt leurs égarements seront source de regrets profonds

 

pnl mots manipulation chrétien guerre des mots

  • 1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire